Le SAV de la F1

De podWiki
Aller à : navigation, rechercher


Social logo1400.png

Le SAV de la F1

Période d'activité : Depuis septembre 2008
Total saisons : 11
nombre épisodes : 429 (mis à jour le 13 novembre 2018)

Participants


Membres actuels: Ben, Benlop, Bilo, Buchor, David, Dino, Fab, Floy, Gusgus, Kevin, Jassem, Marco, Quentin, Redscape, Shinji, Skani, Spyjer
Anciens membres: Alexane (2014), Enzo (2009-2010), Helder (2013-2015), Jacky (2014-2016), Jennifer (2013-2014), Stefcore (2012), Victor (2015-2016)
Invités: Antoine Arlot, Julien Fébreau, Bruce Jouanny, Margot Laffite, Thibault Larue
Langue: Français

Liens


Site web: http://www.savf1.fr/
Réseaux: Twitter Facebook Google+ iTunes

S'abonner


Flux RSS: http://www.savf1.fr/podcasts/fluxsavf1.xml
podCloud: https://podcloud.fr/podcast/sav-de-la-f1


Le Service Après-Vente de la F1, généralement abrégé en SAV de la F1 ou SAVF1, est un podcast traitant de Formule 1 créé en septembre 2008 par Dino et Shinji, dont le ton est beaucoup plus déconneur que ce que le début de cet article laisse imaginer. Il prend sa source dans l'éphémère DarthAutoCritiques présenté seul par Dino pendant deux numéros, dont la publication a provoqué un pic de mortalité en France.


Format actuel

Actuellement, mis à part pendant les trêves hivernale et estivale de la Formule 1, le SAV de la F1 produit trois types d'émissions régulières : deux émissions par Grand Prix, diffusées systématiquement en direct, et des émissions entre les Grand Prix quand l'actualité le justifie. À cela s'ajoutent quelques émissions événementielles. Le tout mène à un total oscillant entre 60 et 70 émissions par an, mais heureusement, nous maîtrisons en interne le clonage humain pour nous permettre de tenir le rythme.

Le SAV de l'actu F1

En dehors des Grands Prix, le SAV de la F1 propose quand l'actualité le justifie et la disponibilité de ses membres le permet son SAV de l'actu F1 (anciennement Mag' en 2012 et 2013, L'info en vrac en 2014) qui, comme son nom l'indique, balaye l'actualité. Outre les débats sur les informations présentées, l'émission débute souvent par un jeu dont le vainqueur obtient le droit d'attribuer à l'un de ses camarades un gage déterminé à l'avance, ce qui est bien sûr porteur de gaudriole. Vers le milieu de l'émission, la rubrique des citations permet à chaque chroniqueur de réagir librement à une déclaration faite par une personnalité du monde de la F1. S'il contient des messages, le Répondeur du SAV est vidé afin de répondre aux questions ou aux débats posés par les auditeurs. Enfin, si le temps et l'inspiration le permettent, le podcast se termine par l'élaboration d'un sondage, qui sera quoiqu'il arrive plus pertinent que ceux proposés par TNS-Sofres ou OpinionWay.

Le SAV des qualifications

Lors de chaque Grand Prix, entre les qualifications et la course, l'équipe propose en direct le SAV des qualifications. L'occasion de revenir, bien sûr, sur la séance de qualifications, mais aussi sur les données du week-end et les essais libres. Entre-temps, si des informations importantes sont sorties depuis le dernier SAV de l'actu F1, elle sont évoquées en tout début d'émission. Pour finir, les débats se tournent vers la course et son probable déroulement, chaque participant pronostiquant le podium qu'il entrevoit, ce qui permet souvent de constater la compétence toute relative de l'équipe.

Le SAV de la course

Diffusé, sauf exception, en direct à partir de 20H30 TRÈS PRÉCISES QUOI QU'EN DISENT LES AUDITEURS le lundi (ou, plus exceptionnellement, le mardi) suivant le Grand Prix, le SAV de la course débriefe la course. Oui, grosse subversion d'avoir un titre en rapport avec le contenu. L'émission, une fois l'introduction de rigueur passée, aborde les impressions des chroniqueurs sur la course et les notes attribuées par l'ensemble de l'équipe. La course est ensuite analysée par le prisme du Quinté± (prononcé « Quinté plus ou moins »), classement établi par les auditeurs permettant d'évoquer les performances des 5 pilotes qui ont été désignés comme les plus mauvais et des 5 meilleurs. Après le point sur les différents classements, chaque chroniqueur désigne ensuite son fait marquant de la course, dont l'ensemble est soumis au vote des auditeurs sur le site, puis attribue un Drive through pour sanctionner une personnalité de la F1 ou un événement qui lui a déplu. Enfin, avant de se quitter, l'animateur soumet les autres participants au Coup d’œil dans le rétro, un jeu - plus ou moins compliqué selon les animateurs - se rapportant au passé - plus ou moins proche selon la vilenie de l'animateur - de la discipline, ayant comme point de départ la date du Grand Prix.

Les événementiels : Miss Monoplace, SAV d'Or, Quiz...

Mis à part les émissions régulières, le SAV de la F1 propose régulièrement quelques formats hors-série. Tous les ans en début de saison, l'équipe procède à l'élection de Miss Monoplace, récompensant la nouvelle voiture la plus plaisante. Pour conclure la saison, c'est au tour des SAV d'Or de décerner des récompenses librement inspirées des Gérard, lors d'une cérémonie dont le format varie d'année en année. D'autre part, un peu quand elle le veut/peut, l'équipe organise des émissions-quiz impliquant les auditeurs, soit dans la préparation, soit dans la participation, soit dans les deux, dont le format diffère de l'une à l'autre. Souvent, c'est avec le format du Poleman de l'actu qu'une saison était introduite en revenant sur l'actualité de la trêve. Enfin, tout peut être prétexte à passer une soirée en direct, comme par exemple la présence d'une partie de l'équipe à la cérémonie des Golden Blog Awards 2014 où le SAV de la F1 était nommé dans la catégorie "Auto-Moto"[1]. C'était la minute "On s'la pète" de cette page.

L'After

Chaque émission en direct peut être suivie, selon les disponibilités et les envies de l'équipe, d'un After non enregistré et totalement improvisé dont la teneur et la durée sont entièrement libres - donc sans forcément avoir de rapport avec la F1 ou le sport automobile.

Générique

L'émission adopte à ses débuts en 2008 un générique fait maison où les voix de Dino et Shinji se mélangent pour donner le titre de l'émission, inspiré par celui du SAV des émissions d'Omar et Fred - que le SAV des podcasts a d'ailleurs bassement pompé. Pour l'arrivée d'Enzo dans l'équipe début 2009, ce générique est mis à jour avec le rajout de sa voix.

Début 2010, le SAV adopte un générique mélangeant guitare électrique et son de moteur, Morning Racing, trouvé sur un site de MP3 quelconque, dont l'auteur est aussi inconnu que le changeur de roue arrière gauche de Williams. On n'en sait malheureusement pas plus sur sa provenance : le FBI, le MI6 et le Journal de Mickey mènent actuellement une enquête sur le sujet.

La saison 2013 voit un nouveau changement. En effet, s'il ne fallait retenir qu'une des raisons d'être de Shinji, c'est celle de permettre à la culture japonaise de conquérir le monde. Il a donc imposé à une équipe impuissante le morceau Escape (Lightning Guitar Version) du groupe nippon Hemenway, aussi premier générique de l'animé Eureka Seven: AO. À cette base est rajouté l'audio du départ du Grand Prix du Brésil 2012 avec les commentaires de Sky Sports. Cette version est mise à jour courant 2014 pour imposer à tous l'idée que les V6 turbo hybrides, c'est bien, avec le départ du Grand Prix de Chine 2014, toujours commenté par Sky Sports.

Pour 2016, comme ça faisait trois ans qu’on avait pas changé, un nouveau générique apparaît. Une nouvelle fois, Shinji impose sa tyrannique férule sur la famille du SAV, cette fois avec comme base le titre ambiguous du groupe de J-Pop GARNiDELiA, qui fait aussi office de deuxième générique de l’animé Kill la Kill. Ce morceau est mixé avec les commentaires du départ du Grand Prix du Japon 2015 (comme c’est bien fait !) de Sky Sports.

En 2018, pour célébrer les 10 ans du podcast, la version 2016 du générique est au centre d'un montage qui débute comme celui de 2008 avant de laisser entendre la voix de Michael Buffer tirée de son apparition lors du Grand Prix des États-Unis 2017 pour le show de pré-grille. Après ce passage, "ambiguous" est mixé avec les commentaires du départ du GP de Singapour 2017 de Sky Sports.

Moyens techniques

Cette partie sera la plus ennuyeuse, mais elle peut servir. En 2015, après de multiples pépins sous Skype en début de saison, le SAV de la F1 est passé à un enregistrement sur TeamSpeak, avec le plugin SoundBoard pour rajouter des sons comme le générique. Les émissions diffusées en direct s'appuient sur un serveur de streaming audio hébergé par Infomaniak et partagé avec On achève bien les endives ! Le réalisateur de l'émission mixe les flux audio grâce à Virtual Audio Cable et ses Repeaters, enregistre et monte l'émission dans Audacity et la diffuse en direct avec edcast. Fin 2015, l'enregistrement par le biais de TeamSpeak est adopté comme une solution alternative à Audacity. En 2016, une nouvelle solution de diffusion du podcast est employée en parallèle de la méthode décrite ci-dessus puis définitivement adoptée avec l'utilisation de VoiceMeeter Banana, toujours aux côtés d'edcast. Courant 2017, l'équipe décide de se passer de TeamSpeak pour migrer vers Discord. Je vous avais prévenus.

Notes et références