L'Inaudible

De podWiki
Aller à : navigation, rechercher


Linaudible.jpg

L'Inaudible

Slogan: Si vous ne cherchez rien,
c'est ici que vous le trouverez
Période d'activité : décembre 2005 - aujourd'hui

Participants


Membres actuels: Walter Proof, Pompidou
Langue: Français

Liens


Site web: L'Inaudible
Réseaux: FaceBook

S'abonner


Flux RSS: Libsyn

Chaîne de podcasts créée par Walter Proof le 28 décembre 2005.

Quand on demande à Walter Proof pourquoi il a créé l’Inaudible, il répond malicieusement : «Ta gueule». Et si on insiste, ça finit en général assez mal. Car si il y a un truc qu’il ne supporte pas, Walter Proof, c’est bien les questions à la con. Voilà pourquoi on lui en pose peu.

Historique

Linaudiblevol1.jpg

Nous sommes en 2005, il fait gris. Le premier volume de l’Inaudible déboule dans la ouaibosphère comme un chien dans une botte de foin, le 28 décembre, sous la forme d’une mise en ondes des articles de l’Illisible. Un lien sur l’Illisible permet alors de le télécharger depuis Podemus, où le fichier audio est hébergé.

Ce qu'il reste de Podemus

Ce qui devait arriver arrive (comme souvent), et pas plus tard que l’année suivante : l’Inaudible prend le pas sur l’Illisible. Le blog devient podcast à part entière, et déménage sur Podemus. [1]

C’est le 24 novembre 2007 que Walter Proof quitte Podemus, pour s’installer d'abord chez Free, puis à son compte sur linaudible.com. Il y est encore à ce jour, ou alors il a disparu mais il n’a prévenu personne.

Emissions

Les Volumes

Theinaudible.jpg
Linaudible-vol1.jpg

Le premier podcast publié par Walter Proof le 28 décembre 2005 s'intitule L'Inaudible volume 1 [1]. 27 autres suivront (33 en tout, si l'on inclut les Volumes spéciaux Anniversaires ou Kikiadi) jusqu'au 21 juin 2009 où les Volumes feront place au WWSh.

Les Volumes de l'Inaudible sont essentiellement une mise en ondes, avec habillage sonore, des chroniques publiées dans l'Illisible, et enregistrées par Walter Proof et son équipe de bras cassés. Ils comprennent aussi, dès la première édition, un jeu (le Kikiadi), auquel les auditeurs sont priés de répondre par un message audio de préférence.

Pour développer ses chroniques, Walter Proof s'entoure d'une belle bande de bras cassés, dont certains étaient déjà présents sur l'Illisible.


Les bras cassés

Lao.jpg

Pr Lao Thêt Dahn

Maître de conférences à Paris XV, spécialiste mondial de l’exo-philo-sémio-ethnico-endomorphisme, il est le premier collaborateur de Walter Proof dans l’Illisible (mai 2005).

Il rejoint l’Inaudible dès le vol.1, en décembre 2005.


Lulu.jpg

Lulu

Chroniqueuse littéraire de l’Illisible depuis novembre 2005, Lulu rejoint tout naturellement l’Inaudible en février 2006, dans le vol.3.

Elle y interviewe régulièrement les auteurs les plus abscons et les plus absurdes de la littérature contemporaine, et au-delà.


Jycct.jpg

Jacques-Yves Couchetard de Clermont Tonnerre

Fumiste de première bourre, il réussit non seulement à se faire embaucher comme testeur à l’Illisible, en mars 2006, mais aussi à l’Inaudible, où il fait ses débuts en avril 2006, dans le vol.5.

Ses chroniques sont des modèles de je-m’en-foutisme, mais ça le fait.


Magali.jpg

Magali Nacée

Étonnant cordon bleu, propriétaire de plusieurs restaurants maintes fois étoilés, spécialiste de la cuisine micro-nucléaire, elle rejoint l’équipe de l’Inaudible en mars 2007, dans le vol.13.

Elle s’y fait remarquer par son accent du sud-ouest et son mauvais caractère.


Montana.jpg

Montana Jones

Militaire en retraite, archéologue amateur, diplômé du MIT (Marne-la-Vallée Institute of Tartopomology), il est recruté par Walter Proof au cours d’une soirée trop arrosée, et fait ses débuts dans l’Inaudible en décembre 2007, vol.19.


Piotr.jpg

Piotr Wenceslas Karamatzulis

Petit prince du jet-lag, empereur des wagons-lits, ce grand voyageur a fait 47 fois le tour du lac du Bois de Boulogne. A la rame.

C’est sur la foi d’un faux CV qu’il est embauché à l’Inaudible.

Il y fait sa première chronique en septembre 2008, dans le vol.24.


Brascasses.png

L'équipe de bras cassés de l'Inaudible


Tous les Volumes sont disponibles sur le site de l'Inaudible. [2]

Le WWSh

voir WWSh

Le Wapx

voir Wapx

Portraits parlés

Erreur lors de la création de la miniature : Fichier manquant

La série des Portraits parlés débute la 14 septembre 2007.

Il s'agit de montages plus ou moins habiles d'interviews de personnalités traîtreusement récupérées et honteusement truquées par Walter Proof qui se les approprie indûment, et sans vergogne.

Au fil du temps, l'ignoble personnage recevra ainsi dans son igloo (entre autres) : Jacques Chirac, Michel Foucault, Ségolène Royal, Jean-Paul Sartre, Bernard-Henry Lévy, Nicolas Sarkozy (deux fois), Lionel Jospin, Alain Souchon, Michel Houellebecq, Albert de Monaco, Michel Rocard.

Mon Mac & moi

Monmacmoi.jpg

Walter Proof a toujours entretenu une tendresse coupable vis-à-vis de son ordinateur (toujours un Mac). Il lui parle, ce qui est somme toute assez banal chez beaucoup d'usagers. Moins courant, son Mac lui répond.

Du 11 avril 2007 au 6 juillet 2011, Walter va publier ces conversations dans 16 épisodes regroupés sous le titre Mon Mac & moi.

Ensemble, ils vont explorer les réseaux sociaux, les éphémères et ceux qui sont toujours là. Une cohabitation pas forcément facile, car Walter est cachotier et son Mac jaloux.

Mon Mac & moi est disponible sur le site de l'Inaudible.

La Minute incompétente

Minute.jpg

Quand un incompétent rencontre un autre incompétent, ça donne d'abord un blog (aujourd'hui disparu), puis un podcast. Entre le 22 mars et le 3 décembre 2008, Walter Proof et Bloingo vont publier chaque samedi une Minute Incompétente. Ecrites par l'un ou l'autre compère, montées et mixées par l'autre ou l'un, ces collaborations partent dans tous les sens, explorent l'air du temps (La minute fait sa crise), la geekitude (La minute geek), les distractions de salon (La minute magique), repoussant sans cesse les limites des bornes (La minute de silence), s'aventurant même dans le domaine de la fiction (La minute policière).

Toutes les Minutes Incompétentes sont disponibles sur le site de l'Inaudible.

Les fictions audio

Walter Proof tombe dans l'univers de la fiction audio lorsqu'il apprend que les magnifiques séries d'Audiodramax sont produites de manière plus artisanale qu'il ne le croyait. Les acteurs ne sont pas réunis dans un coûteux studio de radio, comme il le pensait naïvement, mais ils enregistrent leurs rôles chacun chez soi, et envoient les fichiers au producteur qui les assemble au montage ! Ça n'a l'air de rien, mais ça va changer sa vie (à Walter).

"Si les pros arrivent à de telles merveilles avec des méthodes aussi rudimentaires, il n'y a pas de raison que j'arrive pas à torchonner une couillonnade qui tienne debout, moi aussi"

se dit-il, au comble de l'excitation. L'avenir lui donnera tort, mais ça fait rien, il est pas du genre à se décourager devant l'adversité, Walter Proof.

Le 1er août 2012, il lance un appel aux auditeurs de l'Inaudible pour recruter des acteurs, et se lance dans sa première fiction : la Breluche dorée. Suivront La vie secrète de Colibacille et le mystérieux Projet CDMM, actuellement en chantier.

La Breluche dorée

voir la Breluche dorée

La vie secrète de Colibacille

voir La vie secrète de Colibacille

CDMM

voir CDMM

Autres

Les Boutelaigues

Bougre.jpg

Musicien dilettante, Phaeton Bougre connaît une éphémère non-célébrité au sein du groupe Warblin' Prawn dans les années 1970-1980, avant d’être remarqué par Walter Proof, dont il devient le compositeur attitré. De toute façon, personne d'autre voulait bosser avec lui.
A partir de novembre 2006, il réalise une série de boutelaigues (à moins que ce ne soient des macheuppes) pour l’Inaudible.

A élu domicile dans une cave humide de l’igloo de l’Inaudible, où il tricote ses compositions, et assure les arrangements des chansons de Walter Proof, ainsi que les musiques originales (si l'on peut dire) de ses fictions audio.

16 boutelaigues de Phaeton Bougre sont disponibles sur le site de l'Inaudible. D'autres sont à craindre.

Les Spams

Spam.jpg

Comme tout possesseur d'une adresse email en bonnet haut-de-forme, Walter Proof connaît bien les joies du spam, les héritages inattendus, les trésors qui vous attendent au fond d'un coffre de banque quelque part en Afrique, les jeux-concours qu'on gagne sans même avoir participé.

Entre le 31 août 2007 et le 1er décembre 2012, il va en mettre en ondes une petite dizaine, sous forme de dialogues avec les spammeurs, histoire de rigoler un peu.

Les Spams de l'Inaudible sont tous disponibles sur le site du même nom.

Les blagues à Walter

Des blagues pas drôles, Walter Proof en connaît un paquet. Pas autant que l'ami Zafeu, sans doute, mais quand même. Entre le 9 septembre 2009 et le 5 mai 2010, il va en enregistrer une bonne huitaine, et les publier sans vergogne. Personne ne les jamais comprises, d'ailleurs personne ne rit.

Les Bonnes blagues à Walter sont sur l'Inaudible, et ça semble ne déranger personne. Mais que fait la police.

Musique musicale

En septembre 2009, Walter Proof lance une nouvelle et courageuse émission sobrement intitulée Musique sans images. Ce qui est la moindre des choses à la radio. A mi-chemin entre Radioscopie et le Pop-Club, elle a pour ambition de faire le tour de la question le plus vite possible et sans s'arrêter, en compagnie d'un invité qui se demande le plus souvent ce qu'il fout là.

Mais Walter n'est ni Jacques Chancel, ni José Arthur, ça se saurait. Musique sans images ne connaît à ce jour que deux itérations : l'actualité de la rentrée musicale avec Jean-Michel Vase, et l'inédit de Mozart avec Gaston Ploche.

Dommage.

Jmvase.jpg Mozart.jpg

Le Matos

Le matos de Walter

Les premiers Volumes, ainsi que les WWSh et tous les podcasts de l'Inaudible jusqu'en juin 2012, sont enregistrés sur GarageBand, avec un micro-casque Plantronics DSP500. [3]

A partir de l'automne 2012, Walter Proof passe sous Logic Pro 9, et s'offre du matos de compète, investissant dans un micro AT2020 de Audio-Technica, protégé par un antipop Power Accessories MH019, et soutenu par un trépied Power Stands MS052. Le tout relié à une carte son MOTU Ultralite MK3 Hybrid, elle-même connectée à son Mac (actuellement un MacBook Pro Retina mid 2012).

En mars 2013, il commet la folie de s'offrir une paire d'enceintes de monitoring actives Adam A5X, bientôt juchées sur des stands isoAcoustics, et jusqu'à présent, il ne le regrette pas.

Il possède également un casque Beyerdynamics DT770 qu'il utilise lors des enregistrements de voix et les mixages, et un micro M-Audio fixé sur un trépied de table dont il ne se sert jamais.

Logic Pro 9 n'étant plus supporté depuis la mise à jour d'OSX El Capitan, Walter Proof a tenté de s'initier à Reaper, le logiciel de montage audionumérique favori de la sagasphère. Mais comme il n'est pas très doué (Walter), il n'a pas réussi à se faire à la logique de travail et à l'ergonomie du logiciel, et s'est donc résigné à passer à Logic Pro X, dans lequel il se retrouve mieux.

Honneurs & distinctions

  • 2014 : il remporte un autre Podradio Podcast Award, dans la catégorie Poule punk.

L'Inaudible est diffusé sur Podradio depuis la création de ce dernier. Il fit partie de l'association de podcasteurs Freepod de 2011, date de sa création, à 2014, date de sa dissolution.

Freepoddivin.jpg


  1. A l'heure actuelle (7 heures moins le quart), il n'est plus consultable en ligne, chienne de vie, Podemus étant complètement décédé.
  2. Certaines de ces chroniques ont été publiées séparément en podcast.
  3. Les décors sont de Roger Tarte.